Affaire Dutroux : Demande de réouverture du dossier Bis

Contacter l'auteur de la pétition

Enfin de très bonnes nouvelles pour mon livre

2024-03-01 19:39:46

Bonsoir 

Depuis de nombreux mois, on travaille pour le livre et ce soir je peux enfin dire qu'on avance bien

Prévu d'abord pour février, sa sortie est annoncée pour début avril 2024

Je viens de recevoir la première page ce soir et je partage avec vous cette image. 

Dès que les modalités seront connues (commandes, prix, librairie, expédition...) je reviendrais vers vous 

 

Ashampoo_Snap_vendredi_1_mars_2024_19h43m08s_011_.pngAshampoo_Snap_vendredi_1_mars_2024_19h43m08s_011_1.png


Aimé BILLE

Le livre avance...

2023-10-18 21:31:22

Bonsoir 

 

Les nouvelles semblent bonnes. Mon livre pourrait - si on me laisse faire - sortir en février 2024. On croise les doigts..

Patience ...je sais c'est long pour vous mais pour moi encore plus. 

Merci de votre soutien. Je reste plus combatif que jamais. 


Aimé BILLE

Le dossier de la Champignonnière sur RTBF le 30/8/2023 !!!!!!

2023-08-24 15:53:37

Le mercredi 30 août 2023 à 20h20 la « grande chaîne TV » RTBF (Belgique) publiera un documentaire intitulé « Qui a tué Christine Van Hees ? Le meurtre de la Champignonnière ». Oui c’est une affaire NON RESOLUE. Pour rappel la PJ a travaillé dans ce dossier de février 1984 à avril 1996 d’abord sous la conduite du Juge Eloy et dès 1985 sous celle du juge Van Espen. Il abandonnera en avril 96 (non-lieu) après avoir arrêté des punks dont un qui a passé je pense 39 mois en prison ! À la suite de l’affaire « dutroux » et à l’appel du juge Connerotte de Neufchâteau, des témoins se sont fait connaître. Un témoin nous a mis sur la piste d’un assassinat et ce sont les magistrats nationaux qui ont fait le lien avec la mort de Christine Van Hees, jeune fille qui allait avoir 17 ans. En décembre 1996, le dossier sera confié à notre équipe. Une synthèse sera demandée et j’en serais chargé avec sortie d’un PV de 202 pages. Le parquet n’était pas content des anomalies que je relevais…et croyez-moi, il y en avait de fameuses. Selon le témoignage qui a permis la réouverture de ce dossier visait les sieurs dutroux, nihoul et weinstein. Ce dernier décédé ne savait plus être inquiété. Pour le mettre hors cause un gendarme de la BSR de Bruxelles devenu « commissaire à Arlon » a rédigé un PV qui porte deux numéros (152487 et 152488) mais aussi 3 dates différentes soit 10 mars 1997, 10 octobre 1997 et 16 octobre 1997 tout cela sous le couvert de certains officiers de la gendarmerie et aussi de la magistrature. Les pièces existent et savent aisément prouver ce que j’écris. En date du 24 juin 1997, je suis renvoyé à la maison pour donner suite à une lettre du juge Van Espen à ma hiérarchie (District et BSR de Bruxelles). Je précise que cette lettre ne contient AUCUN nom de gendarme et quand le Comd du District Guido Torrez demande le 1er juillet 97 au juge de « donner des noms », ce juge refusera. Les lettres existent encore…Fin décembre 1997, De Morgen et Télémoustique m’apprendront que la sœur du juge soit Françoise Van Espen est la marraine du fils du sieur nihoul !!! Le lendemain, lisant cela, le juge demande ENFIN son désistement. Le 30 janvier 1998, une conférence de presse réunira les magistrats de Bruxelles, Neufchâteau, Anvers et Gand pour dire qu’on ne sait rien prouver avec les dires de notre témoin « X1 ». Trente-deux jours (2 mars 1998) après cette conférence de presse faite pour endormir les journalistes et la population, le juge de Neufchâteau adressera une lettre à l’officier BSR dirigeant l’Antenne Neufchâteau à la BSR de Bruxelles. On peut lire ceci dans sa lettre : …enfin, il m’apparait opportun avant de clôturer mon instruction, de vérifier si les grands axes de l’enquête ont bien été exploités maintenant que l’identité de X1 a été révélée et qu’il permet d’entendre les proches de ce témoin ». Et 32 jours avant ils annoncent pourtant qu’il n’y a rien… En 1989, lors de l’arrivée de l’ADN, la PJ a tenté de faire analyser l’ADN sur des saisies réalisés à l’autopsie. Un PV précise qu’il ne reste plus d’échantillon. Moi, en décembre 1986, n’ayant pas encore vu ce PV, je contacte le laboratoire liégeois qui répond « il ne reste plus rien pour comparer ». Je rédige PV et demande confirmation écrite au laboratoire. Je reçois la confirmation et à nouveau un PV est dressé. Et en 1999/2000 la presse nous apprend que dutroux et nihoul sont hors cause suite…comparaisons…. Je pourrais bien entendu en parler jusqu’à demain…. Je pense très sincèrement après toutes ces années que nous étions sur la bonne piste. Comme je l’ai dit le 14 octobre 1997 à huis clos, hélas, à la Commission d’Enquête Parlementaire, il y avait assez dans le dossier pour travailler. Ce dossier dérangeait visiblement le parquet de Bruxelles. Marc Verwilghen qui a présidé la Commission dutroux a écrit un livre en 1999 (Paroles d’homme). Et à la page 99, il écrit avoir été convoqué chez le PR de Bruxelles devant le juge Van Espen. Là, on lui a dit de ne pas …toucher au dossier de la Champignonnière !!! La Commission ne pouvait pas s’occuper de ce dossier… On verra si la RTBF évoquera tout cela…  


Aimé BILLE

Dernières nouvelles

2022-08-29 12:51:55

Bonjour à toutes et tous

Comme vous le savez, j'ai écrit à de nombreuses personnalités belges sans grand espoir.

Seul le Ministère de la Justice a répondu en me conseillant de m'adresser au CSJ (Conseil Supérieur de la Justice)

Je l'ai fait de suite. Le lendemain on me demandait les noms des magistrats qui étaient visés par mes plaintes.

J'ai communiqué en décembre les noms de la dizaine de magistrats visés par leurs faux PV, ordonnances, rapports, jugements...sans donner de détail. 

En janvier j'ai demandé des nouvelles. On m'a répondu que l'instruction était toujours en cours...C'est bien de faire une instruction mais sur quoi vu que je n'ai donné que des noms et rien de plus. 

Tout récemment le CSJ m'a écrit et comme cela était prévu aucune suite ne sera donnée à ma plainte. 

Tout ceci me conforte dans l'idée de la cabale et qu'ils étaient tous liés (magistrats, presse, hiérarchie, politique ...)

On aurait pu par exemple me dire que reprochez vous à tel magistrat ? Je leur donnais tous les infos avec preuves et après... ?

Non c'est plus facile de classer...

Mais au moins j'ai essayé et ils ne pourront pas dire qu'on n'a pas essayé....

Je vois que la pétition toujours ouverte est montée à 3676 signatures. 

3676 fois merci du soutien 

 

J'espère que mon livre pourra sortir prochainement....

 


Aimé BILLE

MERCI !!!!

2022-06-28 20:48:21

Bonsoir

Je constate ce soir que la pétition a évolué de plus de 500 signatures en quelques jours.

Je suis conscient que vous souhaitez toutes et tous connaître la vérité et avoir enfin un peu de justice.

J'essaye depuis 25 ans de dénoncer les magouilles faites dans cette affaire (Champignonnière et dutroux).

Mais ils sont les plus forts, ils ont le pouvoir et rien hélas ne bougera.

J'ai été reçu à l'époque dans quasi tous les partis, reçu au Sénat, reçu à la Chambre mais rien n'a été pris en considération

Je viens de réécrire au 1er Ministre et au Ministre de la Justice vu que Sa Majesté la Reine m'avait répondu en février avoir transmis aux bonnes personnes...

Je vous remercie pour votre appui. Continuer à évoquer cette pétition autour de vous....

Je sais que des journalistes en veulent mais sont tenus par leurs directions lesquelles sont sous la coupe du politique. 

J'espère qu'en 2023 mon livre sortira...Croyez-moi, vous ne serez pas déçu...


Aimé BILLE

Une émission à voir ou à revoir !!!! Ne pas hésiter à faire suivre / partager aussi largement que possible !

2022-06-26 15:30:08

Bonjour

Tout le monde n'a pas suivi notre triste aventure dans les dossiers X et autres. Voici une émission diffusée il y a 20 ans sur France 3 que je vous invite à regarder entèrement pour mieux comprendre. 

Bonne émission 


Aimé BILLE

Journal 7/7 de cet après-midi (pour info)

2022-06-24 15:21:53

Aimé BILLE

Tristes anniversaires

2022-06-23 15:23:11

24 Juin 1995 : Demain il y aura exactement 27 ans que des crapules enlevaient deux petites filles à Grâce-Hollogne. Elles s’appelaient Julie Lejeune et Melissa Russo. Au cours de l’été 1996, l’affaire dutroux éclatera. Peu après, les corps de ces petites filles seront découverts de même que les corps de An Marchal et Eefje Lambrecks.



A l’époque je faisais partie de la 3SRC à la BSR de Bruxelles. Mon équipe a été sollicitée par les magistrats de Neufchâteau appuyés par le BCR de la gendarmerie. Au départ, nous devions nous occuper des aspects financiers.



Personnellement, je suis en congé à cette époque et à mon retour, je rejoints mes collègues dans cette enquête.



Le vendredi 13 septembre 1996, j’examine le dossier fiscal de dutroux. J’y trouve une note assez surprenante : la gendarmerie de Charleroi possédait depuis août 1995 des informations sur dutroux en rapport avec des enlèvements d’enfants. C’est atroce de découvrir cela. Imaginez qu’il y a 6 semaines que Julie et Melissa sont disparues…



J’ai bien entendu immédiatement rédigé les PV nécessaires pour donner suite à cette découverte et on me dira par la suite qu’avec ces PV je mettais la gendarmerie en ...mauvaise position. Je m’en fiche. J’ai effectué mon travail.



Mais autant d’années plus tard, je reste marqué, choqué qu’on n’a pas bien ou pas du tout utilisé les informations consignées dans le dossier fiscal de dutroux.



Notre équipe a alors travaillé dans le cadre des témoignages des témoins X en nous mettant notamment sur la piste de la champignonnière (crime atroce commis le 13 février 1984 à Auderghem).



Pendant 12 ans, l’enquête n’a pas avancé (voire pas voulu aboutir ce qui semble plus adéquat).



À la suite du témoignage de X1, le dossier de la champignonnière nous est confié. C’est le juge Van Espen qui a la charge de cette instruction. Très rapidement de nombreux dysfonctionnements dans la première enquête sont relevés. Je consigne tout cela dans un PV ... de 202 pages ! Le juge, dès le 20 janvier 1997, nous dit craindre la Commission Parlementaire et dit espérer ne pas avoir été trompé par la PJ dans la première instruction...



D’un autre côté ce dossier dérange la direction de l’Antenne Neufchâteau. Chaque jour le "patron" me dit de ne pas perdre mon temps avec ce dossier que le parquet m'a demandé de synthétiser. Nous suivons de nombreuses pistes mais comme je l’ai dit le 14 octobre 1997 à la Commission Parlementaire, il n’y avait pas besoin du témoignage de X1 pour travailler dans ce dossier. Il y avait assez pour travailler convenablement et avancer...



Le 24 juin 1997 au matin , je me rends à Charleroi pour interroger la première épouse de dutroux dans le cadre de la Champignonnière.



A notre retour, nous apprenons que tout le personnel est mobilisé début d’après-midi pour une réunion. On sent que quelque chose se prépare. La réunion débute. L’officier dirigeant l’antenne est absent. Son fidèle lieutenant (qui est premier chef) dirige la réunion et déclare qu’une lettre du juge Van Espen est arrivée et me pointe du doigt en disant « tu es renvoyé à la maison » !!!

On se regarde tous et nombreux demandent - à juste titres - des explications. La présence du chef de la BSR est alors exigée. Ce mec arrive et confirme les dires de l’autre : il y a une lettre du juge, l’enquête sur la champignonnière est suspendue et il confirme mon renvoi à la maison jusqu’à nouvel ordre ! Je suis donc humilié devant tous mes collègues. Bien entendu on demandera à voir cette lettre et bien entendu ce sera un refus. Quelques mois plus tard, mon chef d’équipe Rudy Hoskens demandera la promotion sociale officier. On lui refusera sous prétexte d’une lettre du juge. Il exige une copie. On lui donne une copie avec la moitié occultée. Aucun nom de gendarme n’est mentionné dans ce qu’on peut lire. Fin juillet 1998, nous avons accès au dossier du juge d’instruction Pignolet. Cette lettre s’y trouve de façon intégrale. AUCUN nom de gendarme n’apparaît dans cette lettre datée du dimanche 22 juin 1997. Dans ce document de 3 pages transpire principalement l’inquiétude de Van Espen vis-à-vis de la Commission d’enquête. Il craint que nous ayons eu contact avec cette commission. Personnellement, je n’avais eu aucun contact avec qui que ce soit de cette commission.

Van Espen avec le procureur du Roi et une substitute convoquent en juin 1997 le président de la Commission Parlementaire pour lui faire comprendre que la Commission n’avait pas à s’occuper du dossier de la Champignonnière….Faut oser …Mais faut pas se demander ce qu’on a à se reprocher en agissant de la sorte…

Il est clair qu’on dérangeait avec ce dossier. Ils s’amuseront alors à monter des faux dossiers contre nous, à commettre des faux pour discréditer X1…En clair, mettre fin aux enquêtes.



Lorsque mon avocat demandera deux ans plus tard au parquet ce qu'il y a à me reprocher, la réponse sera "on ne sait pas se prononcer" ... Ca veut tout dire...car que dire quand il n'y a rien.



Mais Van Espen savait très bien qui il fallait protéger…Six mois plus tard, la presse m’apprendra que la sœur de ce juge est la marraine du fils de nihoul….



Et toutes les enquêtes judiciaires, pré disciplinaires lancées contre Patriek De Baets et moi-même ont toutes conclu à un SANS FAUTE mais mieux, une reconnaissance du bon travail....



Il y aura donc exactement 25 ans demain que des crapules ont cassé ma carrière, le métier que j’aimais tant. Bande de pourris…OUBLIER ? JAMAIS car c’est IMPOSSIBLE D’OUBLIER CES SALOPERIES



En attendant ces jeunes victimes et leurs familles n'ont pas eu droit à une réelle justice. On a enquêté sur ce qu'on voulait bien enquêter du moment de ne pas dépasser certaines limites... Protections obligent .....


Aimé BILLE

Tristes anniversaires

2022-06-23 15:23:09

24 Juin 1995 : Demain il y aura exactement 27 ans que des crapules enlevaient deux petites filles à Grâce-Hollogne. Elles s’appelaient Julie Lejeune et Melissa Russo. Au cours de l’été 1996, l’affaire dutroux éclatera. Peu après, les corps de ces petites filles seront découverts de même que les corps de An Marchal et Eefje Lambrecks.



A l’époque je faisais partie de la 3SRC à la BSR de Bruxelles. Mon équipe a été sollicitée par les magistrats de Neufchâteau appuyés par le BCR de la gendarmerie. Au départ, nous devions nous occuper des aspects financiers.



Personnellement, je suis en congé à cette époque et à mon retour, je rejoints mes collègues dans cette enquête.



Le vendredi 13 septembre 1996, j’examine le dossier fiscal de dutroux. J’y trouve une note assez surprenante : la gendarmerie de Charleroi possédait depuis août 1995 des informations sur dutroux en rapport avec des enlèvements d’enfants. C’est atroce de découvrir cela. Imaginez qu’il y a 6 semaines que Julie et Melissa sont disparues…



J’ai bien entendu immédiatement rédigé les PV nécessaires pour donner suite à cette découverte et on me dira par la suite qu’avec ces PV je mettais la gendarmerie en ...mauvaise position. Je m’en fiche. J’ai effectué mon travail.



Mais autant d’années plus tard, je reste marqué, choqué qu’on n’a pas bien ou pas du tout utilisé les informations consignées dans le dossier fiscal de dutroux.



Notre équipe a alors travaillé dans le cadre des témoignages des témoins X en nous mettant notamment sur la piste de la champignonnière (crime atroce commis le 13 février 1984 à Auderghem).



Pendant 12 ans, l’enquête n’a pas avancé (voire pas voulu aboutir ce qui semble plus adéquat).



À la suite du témoignage de X1, le dossier de la champignonnière nous est confié. C’est le juge Van Espen qui a la charge de cette instruction. Très rapidement de nombreux dysfonctionnements dans la première enquête sont relevés. Je consigne tout cela dans un PV ... de 202 pages ! Le juge, dès le 20 janvier 1997, nous dit craindre la Commission Parlementaire et dit espérer ne pas avoir été trompé par la PJ dans la première instruction...



D’un autre côté ce dossier dérange la direction de l’Antenne Neufchâteau. Chaque jour le "patron" me dit de ne pas perdre mon temps avec ce dossier que le parquet m'a demandé de synthétiser. Nous suivons de nombreuses pistes mais comme je l’ai dit le 14 octobre 1997 à la Commission Parlementaire, il n’y avait pas besoin du témoignage de X1 pour travailler dans ce dossier. Il y avait assez pour travailler convenablement et avancer...



Le 24 juin 1997 au matin , je me rends à Charleroi pour interroger la première épouse de dutroux dans le cadre de la Champignonnière.



A notre retour, nous apprenons que tout le personnel est mobilisé début d’après-midi pour une réunion. On sent que quelque chose se prépare. La réunion débute. L’officier dirigeant l’antenne est absent. Son fidèle lieutenant (qui est premier chef) dirige la réunion et déclare qu’une lettre du juge Van Espen est arrivée et me pointe du doigt en disant « tu es renvoyé à la maison » !!!

On se regarde tous et nombreux demandent - à juste titres - des explications. La présence du chef de la BSR est alors exigée. Ce mec arrive et confirme les dires de l’autre : il y a une lettre du juge, l’enquête sur la champignonnière est suspendue et il confirme mon renvoi à la maison jusqu’à nouvel ordre ! Je suis donc humilié devant tous mes collègues. Bien entendu on demandera à voir cette lettre et bien entendu ce sera un refus. Quelques mois plus tard, mon chef d’équipe Rudy Hoskens demandera la promotion sociale officier. On lui refusera sous prétexte d’une lettre du juge. Il exige une copie. On lui donne une copie avec la moitié occultée. Aucun nom de gendarme n’est mentionné dans ce qu’on peut lire. Fin juillet 1998, nous avons accès au dossier du juge d’instruction Pignolet. Cette lettre s’y trouve de façon intégrale. AUCUN nom de gendarme n’apparaît dans cette lettre datée du dimanche 22 juin 1997. Dans ce document de 3 pages transpire principalement l’inquiétude de Van Espen vis-à-vis de la Commission d’enquête. Il craint que nous ayons eu contact avec cette commission. Personnellement, je n’avais eu aucun contact avec qui que ce soit de cette commission.

Van Espen avec le procureur du Roi et une substitute convoquent en juin 1997 le président de la Commission Parlementaire pour lui faire comprendre que la Commission n’avait pas à s’occuper du dossier de la Champignonnière….Faut oser …Mais faut pas se demander ce qu’on a à se reprocher en agissant de la sorte…

Il est clair qu’on dérangeait avec ce dossier. Ils s’amuseront alors à monter des faux dossiers contre nous, à commettre des faux pour discréditer X1…En clair, mettre fin aux enquêtes.



Lorsque mon avocat demandera deux ans plus tard au parquet ce qu'il y a à me reprocher, la réponse sera "on ne sait pas se prononcer" ... Ca veut tout dire...car que dire quand il n'y a rien.



Mais Van Espen savait très bien qui il fallait protéger…Six mois plus tard, la presse m’apprendra que la sœur de ce juge est la marraine du fils de nihoul….



Et toutes les enquêtes judiciaires, pré disciplinaires lancées contre Patriek De Baets et moi-même ont toutes conclu à un SANS FAUTE mais mieux, une reconnaissance du bon travail....



Il y aura donc exactement 25 ans demain que des crapules ont cassé ma carrière, le métier que j’aimais tant. Bande de pourris…OUBLIER ? JAMAIS car c’est IMPOSSIBLE D’OUBLIER CES SALOPERIES



En attendant ces jeunes victimes et leurs familles n'ont pas eu droit à une réelle justice. On a enquêté sur ce qu'on voulait bien enquêter du moment de ne pas dépasser certaines limites... Protections obligent .....


Aimé BILLE

Emission FAITS DIVERS RTBF (TV Belge) 29 mars 2000

2022-05-25 18:07:11

Bonsoir

 

Pour ceux et celles qui ne connaissent pas cette émission, voici un lien

 

https://pedopolis.com/2000/03/29/dans-lexercice-de-leur-fonction-de-baets-et-bille/

 


Aimé BILLE



Partager cette pétition

Aidez cette pétition à récolter plus de signatures.

Comment promouvoir une pétition ?

  • Partagez la pétition sur votre mur Facebook et dans les groupes liés au sujet de votre pétition.
  • Contactez vos amis
    1. Écrivez un message dans lequel vous expliquez pourquoi vous avez signé cette pétition, car les gens seront plus susceptibles de la signer s'ils comprennent l'importance du sujet.
    2. Copiez et collez l'adresse web de la pétition dans votre message.
    3. Envoyez le message par e-mail, SMS, Facebook, WhatsApp, Twitter, Skype, Instagram ou LinkedIn.



Publicité payante

Nous ferons la promotion de cette pétition auprès de 3000 personnes.

Apprendre encore plus...